L’humour et le rap pour sensibiliser à l’écologie

« J’me sens sale sur ma planète ». Ces paroles d’Adrian Ignasse et Eric Akopian ont fait le buzz sur internet en novembre dernier, avec leur reprise du groupe PNL. Et les deux marseillais ne comptent pas en rester là. En attendant de sortir un nouveau clip, ils interviennent dans les écoles auprès des jeunes. Plongée dans les coulisses de leur prochain buzz.

Adrian et Eric reprennent le clip de PNL « Oh Lala » en novembre 2017, pour interpeller sur la pollution dans les Calanques. Juxtapose : Sébastie Mastrandréas 

Encerclé par ses instruments de musique, casque vissé sur ses oreilles, Adrian enregistre le refrain. Avec les jeunes du centre social de Saint-Antoine (15° arrdt), il s’apprête à parodier le clip Bagarre  du rappeur marseillais Alonzo.

Sa formule ? Reprendre les codes visuels du clip, un texte décalé et une dose de communication bien « léchée ». « L’effet de buzz est attendu en avril pour promouvoir la nouvelle édition de la semaine éco-citoyenne », devise Clément Mainvielle, éducateur au centre social. Un enjeu fort pour Adrian qui entend aussi lutter contre les clichés tenaces au sujet des quartiers nords.

Ces vidéos ne se résument pas à une quête de gloire virtuelle. Leur premier succès a mis en lumière leur association. Et ce sont des centaines de bénévoles qui ont rallié les « excursions », comme les nomme Eric, de ramassage de déchets dans les Calanques.

En octobre 2017, l’association Clean my Calanques organisait sa deuxième collecte de déchets. 

Parler nature avec les « minots »

Entre ces « excursions » et sa formation en STAPS, Eric trouve encore le temps de répondre aux écoles  de la ville, pour parler nature avec les « minots ». Un nouveau défi pour partager avec « la génération qui doit changer », s’impatiente-t-il. L’espoir aussi de voir leur action se pérenniser.

clean my calanques

Sébastie Mastrandréas