LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

Marlène Schiappa annonce un milliard d’euros pour l’égalité femmes-hommes en 2020

3 min read
Partager :

Marlène Schiappa à la tribune de l’ONU lors de l’ouverture de la 63e session de la conférence sur la condition féminine en mars 2019. Nantilus/creative commons

Marlène Schiappa, la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, a annoncé dans La Voix du Nord un doublement du budget consacré à la lutte contre le sexisme. Il s’élèvera a plus d’un milliard d’euros en 2020.

Le gouvernement va consacrer 1,116 milliards d’euros dans la lutte pour l’égalité femmes-hommes en 2020, a annoncé dimanche 6 octobre Marlène Schiappa, dans un entretien à La Voix du Nord. Un chiffre en hausse qui s’explique par « l’engagement budgétaire sans précédent du ministère de l’Intérieur », selon la secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Un budget transversal

Alors que les violences conjugales et les féminicides ont été fortement mis en lumière cette année, cette annonce ne s’accompagne pas d’un effort budgétaire particulier sur cet enjeu. En réalité, cette somme de plus d’un milliard d’euros englobe la lutte contre les violences faites aux femmes, mais aussi toutes les politiques menées en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes. La répartition détaillée de cette enveloppe n’a pas été révélée. « Nous ne faisons pas de distinction entre ce combat pour l’égalité et celui contre les violences faites aux femmes. Tout est lié » a expliqué Marlène Schiappa dans son entretien à la Voix du Nord.

En 2019, sur un budget total de 530 millions d’euros, seulement 79 millions étaient destinés aux actions contre les violences faites aux femmes, selon un rapport de cinq organisations dont le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes. Ce même rapport estime de 506 millions à 1,1 milliard d’euros « le besoin financier minimum pour une prise en charge de qualité des femmes victimes de violences conjugales« .

Une année de fortes mobilisations

Ce samedi, une centaine de Femen ont manifesté contre les féminicides au cimetière Montparnasse à Paris. Une mobilisation de plus pour cette cause qui a beaucoup rassemblé cette année, avec le collectif #NousToutes en tête de file. Leur dernière manifestation remonte au 1er septembre, date du 100e féminicide, deux jours avant l’ouverture du Grenelle. Ce collectif réclame un millard d’euros dédié spécifiquement aux violences conjugales.

Caroline de Haas, une des portes paroles ne se réjouit pas encore. «Est-ce qu’il s’agit vraiment de 500 millions d’euros d’investissements en plus ? Ou est-ce que ce sont des dépenses déjà existantes qui seront identifiées comme moyens pour l’égalité femmes-hommes? La probabilité que ce soit la deuxième solution est très forte», a-t-elle dit à l’AFP.

Pendant ce temps, les féminicides ne s’arrêtent pas. En France, tous les deux à trois jours, un homme tue sa compagne. Ce week-end et ce lundi encore, trois femmes ont été tuées par leur conjoint. En 2018, on comptait 121 femmes mortes sous les coups de leur compagnon ou ex-compagnons. Cette année, le chiffre s’élève à 117 victimes, d’après un décompte tenu par la page Facebook « Féminicides par compagnons ou ex ».

Marie ALLENOU

Édité par Ophélie Artaud

Auteur·trice

Partager :
Facebook
Twitter
YouTube