BEFORE CLASS

Le web-journal de l'EJCAM

Serge Joncour remporte le prix Femina du roman français avec « Nature humaine »

2 min read

L'écrivain français Serge Joncour s'exprime le 5 novembre 2016 lors du salon du livre de Brive-la-Gaillarde. Photo by DIARMID COURREGES / AFP.

Partager :

CULTURE – Contrairement au Goncourt, le jury du Femina a remis son prix, en signe de « soutien capital à tous les acteurs de la chaîne du livre. »

Serge Joncour remporte ce lundi le prix Femina du roman français avec « Nature humaine » (Flammarion). L’auteur de 58 ans signe un grand roman rural qui dépeint les mutations de la France à la fin du XXe siècle, à travers le destin d’une famille d’agriculteurs du Sud-Ouest.

Le prix Femina du roman étranger est allé à la Britannique d’origine sud-africaine Deborah Levy, pour son diptyque autobiographique, « Le Coût de la vie » et « Ce que je ne veux pas savoir » aux Éditions du Sous-Sol. Christophe Granger, pour « Joseph Kabris ou les possibilités d’une vie (Anamosa), remporte le prix de l’essai. Enfin un « Prix spécial du jury » a été décerné au Libanais Charif Majdalani, pour « Beyrouth 2020 » aux éditions Actes Sud.

« L’événement annuel des prix littéraires constitue un acte de soutien capital »

Le jury exclusivement féminin s’est distingué d’autres prix, notamment du Goncourt, en estimant qu’il valait mieux remettre son prix malgré le confinement qui interdit l’ouverture des commerces « non essentiels », dont les librairies.

Dans ce contexte sanitaire, « l’événement annuel des prix littéraires constitue un acte de soutien capital à tous les acteurs de la chaîne du livre, qui, en ce moment, résistent par tous les moyens aux circonstances contraires. Nous sommes entièrement solidaires des libraires », a expliqué le jury du Femina.


Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube