LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

Tempête Alex : La vallée de la Roya rappelle l’armée à l’aide

3 min read

Les routes desservant Breil-sur-Roya sont impraticables depuis les intempéries. Photo by NICOLAS TUCAT / AFP.

Partager :

INTEMPÉRIES – Près d’un mois après les destructions liées à la tempête Alex et à la crue de la Roya, seul le train a pu être rétabli. Depuis dix jours, le génie militaire, mobilisé pour rétablir les voies de communication, a quitté les lieux. Le maire de Breil-sur-Roya Sébastien Olharan a demandé ce lundi à ce que l’armée maintienne le pont aérien et aide au rétablissement des voies de communication.

Près d’un mois après la crue de la Roya qui a fait cinq morts et treize disparus, les habitants de la vallée de la Roya dans les Alpes-Maritimes peinent encore à reprendre le cours de leur vie. « Il y a 4 000 personnes là-haut qui n’ont toujours pas d’eau potable au robinet et qui doivent aujourd’hui se rationner » explique Sébastien Olharan, maire de Breil-sur-Roya.

Coupée en de nombreux endroits par la crue du fleuve le 2 octobre dernier, la route qui permet de desservir Tende, en haut de la vallée, puis l’Italie, est aujourd’hui totalement impraticable. Seul le train, avec un arrêt provisoire à deux kilomètres de Saint-Dalmas-de-Tende, a pu être rétabli le 19 octobre.

L’armée partie trop tôt

« Le train ne suffit pas à transporter à la fois les voyageurs, les marchandises et le matériel de reconstruction, plaide le jeune maire LR. Cela fait trois jours qu’on n’a pas vu un hélicoptère de l’armée se poser à Breil-sur-Roya où il venait se ravitailler avant de voler au secours des habitants bloqués dans la haute vallée. »

Outre le rétablissement du pont aérien, l’élu demande le retour des ingénieurs militaires, partis « depuis dix jours« , qui avaient aidé à la construction d’une piste provisoire. Le long de cette route emportée par la crue, « où il ne reste plus que de la falaise et la rivière » plusieurs ouvrages sont à reconstruire. Les travaux pourraient prendre plusieurs années.

Auteur·trice

Passé par La Dépêche du Midi, Le Rugbynistère, Midi-Olympique, Maritima médias et Le Progrès.
Team La Chance.
Plutôt porté sur l'histoire-géo, la cuisine, le rugby et le monde rural.
Presse écrite, web et radio, même si je n'exclue pas un peu de MoJo.


Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube