Tous à vos données : Nicolas Kayser-Bril raconte le datajournalisme

Nicolas Kayser-Bril, un des jeunes pionniers du journalisme de données, était présent à l’EJCAM pour une conférence sur les pratiques et les enjeux du datajournalisme. Entre nouvelle pratique numérique et savoir-faire journalistique, l’identité des enquêtes de data est multiple.

« Faire du journalisme en dehors des circuits traditionnels »

Ce journaliste de 31 ans est le co-fondateur, avec le développeur Pierre Romera, de Journalism ++. 

Cette agence travaille sur plusieurs pôles, tous liés au data : Capturece sont d’abord des journalistes qui mènent des enquêtes d’envergure par la collecte, l’analyse et la visualisation de données. Une façon de « faire du journalisme en dehors des circuits traditionnels » selon Nicolas Kayser-Bril.

Coordonné par Journalism ++, le projet The Migrant Files a reçu les prix du datajournalisme 2014 et de la Presse européenne 2015 . Un projet qui donne à voir avec exactitude le nombre d’hommes, de femmes et d’enfants morts à cause des politiques migratoires des Etats Membres de l’Union Européenne.

J Quest : 1 projet, 15 écoles, des milliers de data

L’agence s’occupe aussi de la formation d’étudiants en journalisme et de la mise en place d’applications interactives de compréhension et visualisation de données. Le projet JQuest fait participer quinze écoles de journalisme européennes à un projet de datajournalisme, consistant à récolter des données sur les élus. Le but ? « Familiariser les futurs journalistes avec le data et sa pratique. Le meilleur moyen d’agir en vrai contre pouvoir et de leur donner les clés pour être de bons journalistes, avec des preuves factuelles. »

Pour retrouver les projets de Nicolas Kayser-Bril et de son équipe :

Journalism ++  – Twitter Blog

Joanne Massard Océane Blanchard