LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

Lubrizol: « Les causes » et « l’origine du sinistre » ne sont toujours pas connues

2 min read
Partager :

Saisi de l’enquête depuis le 1er octobre, le parquet de Paris démarre les investigations sur le site de l’usine, afin d’établir les circonstances de l’incendie et d’évaluer les risques pour la santé publique et l’environnement.

« Les investigations n’ont pas permis, à ce stade, de déterminer les causes de l’incendie ni de localiser avec certitude l’origine du sinistre« , annonçait le procureur de la République ce matin dans un communiqué. Alors qu’au moins 129 plaintes ont déjà été déposées, principalement pour « mise en danger de la vie d’autrui » après l’incendie de l’usine Lubrizol de Rouen le 26 septembre dernier, le parquet de Paris a décidé d’entamer des recherches sur place mardi 8 octobre.

Treize enquêteurs de la Gendarmerie, dont six experts incendies se rendront sur les lieux dans la journée. « Ces opérations dureront plusieurs jours et visent à rechercher la zone de départ de l’incendie et d’en expliquer son déclenchement« , a précisé le procureur de la République. Des membres du service régional de police judiciaire (SRPJ) de Rouen et de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP) viendront également en appui.

« La persistance de points chauds sur les sites concernés ne permettait pas jusqu’à présent de procéder aux constatations sur le terrain« , a justifié le procureur de la République.

Pour le moment, selon le parquet, les enquêteurs ont réalisé 39 auditions et saisi plusieurs dizaines de vidéos, qui sont en cours d’analyse. L’enquête avait d’abord été confiée au parquet de Rouen mais « au regard de l’importance du sinistre […] du nombre de plaintes déposées et de la complexité des investigations restant à réaliser, le pôle santé publique et environnement du parquet de Paris s’est saisi le 1er octobre de l’enquête« , précise le communiqué du procureur de la République.

Inès Guillemot

Auteur·trice

Partager :
Facebook
Twitter
YouTube