Maillé, le village martyr sort du silence

Maillé. Le nom de ce petit village de Touraine ne résonne pas dans la mémoire collective comme celui d’Oradour-sur-Glane. Et pourtant, lui aussi est un martyr de la Seconde Guerre mondiale. Le 25 août 1944, alors que Paris fête sa libération, 124 Maillaciens sont massacrés par des soldats allemands. Des femmes, des hommes et une cinquantaine d’enfants, dont le plus jeune avait 4 mois. Pour diverses raisons, l’Histoire a oublié Maillé…jusque dans les années 2000, lorsque les survivants ont brisé le silence et ont attiré l’œil des personnalités politiques.

Camille Huppenoire