BEFORE CLASS

Le web-journal de l'EJCAM

OM-Manchester City : Trois raisons de craindre une débâcle marseillaise

4 min read
Partager :

FOOTBALL – L’Olympique de Marseille affronte ce mardi soir (21h) Manchester City en Ligue des Champions, dans un stade Vélodrome vide. Après une victoire à l’arrachée contre l’ogre Lorientais, les supporters de l’OM ont de quoi craindre la catastrophe face à un plus gros calibre.

  • L’attaque de City ne pardonnera aucune erreur de l’OM, les britanniques ont fini la saison dernière avec une moyenne de plus de 3 buts par match.
  • L’armada offensive phocéenne est rouillée: moins de 1,5 buts par match depuis le début de la saison.
  • Le jeu des olympiens laisse à désirer.

À domicile mais sans ses supporters, l’Olympique de Marseille risque gros contre le cador mancunien. Incapable de prendre le moindre point en Ligue des Champions depuis huit ans, le club marseillais part sur les mêmes bases que l’exercice 2012-2013: ils avaient réalisé l’exploit d’amasser un total de 0 points en 6 matches. Avec la défaite face à l’Olympiakos accompagnée d’une leçon de football prodiguée par l’ancien chouchou du Vélodrome Mathieu Valbuena, l’OM roule tout droit sur l’autoroute de l’humiliation européenne, et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Les Phocéens vont devoir freiner cette dynamique face au favori de leur groupe, Manchester City, une tâche qui semble quasiment impossible. 25 minutes a réuni trois indices annonçant le possible naufrage marseillais.

Manchester City peut « punir » l’OM « à tout moment »

L’artillerie des Citizens fait cauchemarder les fans de l’OM. « On joue contre une des meilleures équipes d’Europe, avec Pep Guardiola, un des plus grands entraineurs de l’histoire du foot  », lance Lorenzo, supporter phocéen depuis le plus jeune âge. « Ce que je crains le plus c’est leur maîtrise sur le plan technique. Ils ont des excellents joueurs comme De Bruyne ou Sterling qui peuvent faire la différence à tout moment. » Une crainte partagée par le défenseur central marseillais Duje Caleta-Car en conférence de presse ce lundi midi : « Ils ont de très bons attaquants, il ne faudra pas leur laisser trop d’espaces et rester concentrés. Ils peuvent nous punir à tout moment. ». Malgré un effectif qui peut faire pâlir n’importe quel club en Europe, beaucoup de joueurs de City seront absents. Aymeric Laporte est incertain, Aguero blessé, De Bruyne et Ruben Dias sont usés et ne joueront probablement pas. Une lueur d’espoir pour l’OM ? « Avec la composition type, Manchester City n’a rien à craindre de l’OM. Mais là, ça sera loin d’être le cas », admet Romain Gruson, spécialiste des Skyblues et créateur du compte @MCIFrance. Mais ce n’est toujours pas assez pour trembler : « Je n’irai pas jusqu’à dire que Manchester City va craindre l’OM. »

Des attaquants Marseillais peu performants

La dynamique en championnat des Britanniques n’est pourtant pas vraiment idéale. Ils sont treizièmes en championnat avec 2 victoires, 2 nuls et 1 défaite, pour seulement 8 buts marqués et 8 buts encaissés en 5 matches. Malgré ça, l’OM semble loin du compte pour contrarier City. « Ce sont les longs ballons derrière la défense avec une attaque rapide qui déséquilibrent l’équipe. Mais Marseille n’a pas réellement ce type de joueur dans son effectif, » explique Romain Gruson. Une impression partagée par Benjamin, suiveur assidu du club phocéen : « Les actions offensives sont poussives. On en est remis à l’exploit individuel. Sauf que nos attaquants ne sont pas au niveau »

A lui seul, Duje Caleta-car a inscrit plus de buts que Dimitri Payet et Valère Germain réunis. Et pourtant, il n’a scoré que deux fois. Parmi les meilleurs buteurs Marseillais on trouve les défenseurs Jordan Amavi, Balerdi, Caleta-Car au même niveau que les attaquants. Dario Benedetto, le fameux « grand attaquant » qu’attendait l’OM n’a pas inscrit le moindre but depuis huit matches. Seul Florian Thauvin (trois buts et cinq passes décisives) surnage un peu.

Un niveau de jeu alarmant

André Villas-Boas a noté que les Citizens sont fatigués par « une accumulation de matches depuis le Final 8. » La stratégie du Portugais, basée sur l’usure de l’adversaire, risque de plus user les supporters marseillais que les attaquants adverses. Beaucoup, comme Alexandre, se plaignent du piètre spectacle proposé par les olympiens : « Ce qui me fait peur, c’est le niveau de jeu de l’OM et la prestation proposée face à l’Olympiakos. On n’a pas montré un visage conquérant alors qu’on attendait la compétition depuis sept ans !  Surtout si on insiste avec le 4-3-3 qui nous empêche de briller offensivement ». Un sentiment que partage aussi Benjamin, qui voudrait voir son équipe jouer plus audacieusement : « On va encore jouer très défensif et City a du mal quand une équipe n’est pas acculée et essaie de faire le jeu, comme contre Leeds (Leeds était allé chercher le match nul contre les Citizens). ».

On espère voir une performance de l’OM de meilleure qualité que la conférence de presse du jour, ponctuée par les soucis techniques. Pour Alexandre, rien de sorcier, à une condition : « Si on prend l’exemple d’un rival, qui est Lyon, ils ont réussi à faire l’exploit et sur terrain neutre en plus. ». Une option que le coach de l’actuel 4e de Ligue 1 a exclu : « Tu ne peux pas demander à un coach de l’OM de s’inspirer d’une victoire de l’OL ! »

Auteur·trice

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube