OM-OL : et si l’Olympico se jouait à l’infirmerie ?

Nabil Fékir blessé, Florian Thauvin incertain, l’avenir de l’OM et de l’OL en Ligue des Champions la saison prochaine pourrait bien se jouer dimanche soir en l’absence des deux pépites olympiennes. Pourtant, les deux équipes ont tout intérêt à remporter une victoire précieuse dans la course à l’Europe.

Nabil Fékir et Florian Thauvin pourraient être les deux grands absents de l’OM-OL dimanche soir.

Un match pour la ligue des champions. C’est la saveur qu’aura cet Olympico entre Marseille et Lyon dimanche soir. En effet, si l’OM et l’OL sont les derniers représentants français en Coupe d’Europe cette saison aucun des deux n’est pour le moment assuré de la retrouver l’an prochain. Sans leur capitaine et meneur de jeu Nabil Fékir, les protégés de Bruno Génésio (4e) espèrent s’imposer au Vélodrome et revenir à deux petits points des Marseillais (3e) aujourd’hui potentiellement barragistes de la Ligue des champions. Une place que les ciel et blanc devront peut-être défendre sans Florian Thauvin, touché à la cheville gauche contre Bilbao. Alors l’OM ou l’OL lequel des deux serait le plus affaibli en l’absence de son leader ?

Meilleur buteur et meilleur passeur. A Lyon comme à Marseille les deux gauchers tiennent le même rôle : être décisif. Nabil Fékir (16 buts, 5 passes décisives) et Florian Thauvin (16 buts, 10 pd), à la fois buteurs et créateurs, sont les joueurs les plus influents de leur équipe.

50% de victoires avec et sans Fékir

Depuis le début de la convalescence de son capitaine, sorti sur blessure lors du derby face aux Verts, l’Olympique Lyonnais patine. Eliminé en quart de finale de la Coupe de France à Caen (0-1), les Rhodaniens restent sur un nul à Montpellier (1-1) puis deux victoires poussives en Ligue Europa face au CSKA Moscou et Caen en championnat. L’OL sait s’imposer sans Fékir soulignait le milieu récupérateur Lucas Tousart à l’issue de la courte victoire contre les Caennais (1-0).

En l’absence de son leader technique (76 dribbles réussis en Ligue 1, 3e total le plus élevé) et premier danger (92 fautes subies en Ligue 1, 2e derrière Neymar) l’Olympique lyonnais affiche néanmoins un pourcentage de 50% de victoires sur les quatre dernières rencontres soit autant que sur l’ensemble de la saison quand l’international français est aligné.

L’OM dépendant de Florian Thauvin ?

A contrario, à Marseille les rares absences de son attaquant vedette se paient cash : 33% de victoires contre 57% en sa présence. Avant sa blessure, le marseillais étincelant depuis le début de la saison était impliqué dans 7 des 9 derniers buts de l’OM en Ligue 1. Cette année avec 28 titularisations et 42 matches officiels au compteur, soit à une unité de son record sur une saison, Florian Thauvin a pris une nouvelle dimension.

Apport du banc, avantage l’OM

Si Mariano Diaz (16 buts) après une courte période de disette a retrouvé le chemin des filets lors du derby puis à Montpellier, l’attaquant souvent maladroit dans les transmissions est loin de son capitaine quand il s’agit de faire rayonner ses coéquipiers. Si le trio offensif qu’il constitue avec Depay et Traoré ne brille pas, Bruno Génésio ne dispose pas d’une grande profondeur de banc pour renverser le cours d’un match. En sortie de banc en Ligue 1, le brésilien Rafael (16e) est d’ailleurs le premier buteur lyonnais avec sa seule réalisation de la saison.

Clinton N’Jie est lui le meilleur buteur remplaçant de Ligue 1 avec 3 réalisations. Tandis que Mitroglou (2 buts) et Ocampos (2 buts) pointent respectivement à la 6e et 12e place.

De plus, buteur et passeur décisif contre Bilbao Dimitri Payet revient en force. Décisif en 2018 avec 4 buts et 7 passes décisives il aura lui aussi son rôle à jouer en l’absence de Florian Thauvin.

Justine Saint-Sevin