Traxens, le data au service des conteneurs de transport

Traxens veut révolutionner le marché mondial des conteneurs de transport. La jeune start-up marseillaise a développé un boîtier intelligent capable de collecter des data, pour les distribuer aux armateurs qui pourront les exploiter en temps réel.

Comment situer, suivre et gérer en temps réel des milliers de conteneurs situés dans les ports et sur les bateaux ? Et si ces conteneurs se mettaient à communiquer entre eux et avec leur propriétaire, pour être régulés en temps réel, peu importe leur position ? Le point de départ de cet embryon de révolution logistique, c’est une start-up marseillaise : Traxens.

traxens logo
Le nouveau logo, adopté en 2016, flanqué d’une abeille

Michel Fallah, ex-directeur du pôle R&D chez Amesys Construction, crée la société Traxens en 2012. Il l’installe sur la technopole de Château-Gombert à Marseille, au sein de l’incubateur Impulse. Déjà, il sait que la pérennité de l’entreprise repose sur le succès futur de ses boîtiers connectés : « ils portent une solution innovante de monitoring qui transforme les boîtes en smart-conteneurs, avance fièrement le créateur et CEO de Traxens. C’est quelque chose d’unique. Notre vocation est également d’être une plateforme qui permettra de surveiller, de donner à chaque client les informations dont il a besoin et de répondre à ses demandes précises ».

Les boîtiers de monitoring de Traxens, transforment n’importe quelle boîte de métal en « smart container ». Ils sont en passe de révolutionner le monde du fret.
Les boîtiers de monitoring de Traxens transforment n’importe quelle boîte de métal en « smart container ». Ils sont en passe de révolutionner le monde du fret.

Naissance du fret intelligent

L’entreprise se développe. En cinq ans, Traxens passe de deux collaborateurs à 90 employés et ne cesse de recruter. En moyenne, une à deux personnes chaque semaine depuis septembre 2017.
Tim Baker rejoint la start-up Marseillaise en 2015, pour venir occuper le poste de Directeur Marketing et Communication. Dans cet entretien vidéo, il explique le contexte du marché mondial des conteneurs et parle de la transformation opérée grâce aux boîtiers Traxens.

Images : Guillaume Legrand // Interview et montage : Corentin Fraisse

« 90% des marchandises mondiales qui circulent dans des conteneurs ne laissent aucune trace de leur passage »
– Tim Baker, Directeur Marketing & Communication chez Traxens

Prenons la mesure de cette innovation : aujourd’hui, plus de 36 millions de conteneurs maritimes circulent chaque année autour du monde. Avec parfois à leur bord, des centaines de milliers d’euros de valeur. Un conteneur par exemple chargé en Chine, va mettre plusieurs semaines à arriver en Europe et pendant ce laps de temps, il n’a fourni que très peu de données traçables. Pendant les transits, on ne peut récolter que peu de données fiables.

Transformer le marché mondial avec un nouveau standard

Grâce au boîtier Traxens, on sait désormais situer le conteneur en temps réel, on récolte des données de températures, de chocs, de lumière, de gaz … Tout ce qui pourrait endommager les produits transportés. Cela garantira un meilleur suivi des marchandises et permettra à chaque client de mieux gérer sa supply chain (gestion de la chaine logistique), notamment en réagissant à des délais.

On peut s’attendre à des impacts notables : d’abord pour ceux qui remplissent les containers et pour ceux qui les transportent puisqu’ils vont pouvoir coordonner les déplacements maritimes, routiers ou sur rails. L’utilisation des data va les faire gagner en rapidité et en efficacité. Elle pourrait métamorphoser l’industrie : les coûts de transport des marchandises seront réduits, pour pousser plus loin le curseur de la mondialisation.

« Le container a transformé l’économie du monde, nous sommes en train de transformer l’économie du container. »
– Tim Baker, Directeur Marketing & Communication chez Traxens 

L’ambition affichée par Traxens est claire : introduire les data dans une industrie qui en est dépourvue, pour devenir leader mondial de ce marché colossal.

Sur de bons rails

Les prochains enjeux pour l’entreprise marseillaise? A court terme, livrer 180 000 boitiers d’ici la fin de l’année 2018. A long terme, l’objectif est de toucher un grand pourcentage du marché mondial. On parlera bientôt de plusieurs millions de conteneurs équipés du boîtier intelligent.

En 2017, Traxens signe un accord avec SNCF Logistics pour lancer le ‘Digital Fret Train’. SNCF Logistics est le premier opérateur français de transport et logistique, le quatrième sur la scène européenne… Alors ce partenariat peut laisser présager un succès grandissant pour la jeune pousse marseillaise, qui va étendre son champ d’action.

Après CMA-CGM en 2012, MSC en 2016 et donc SNCF Logistics, le procédé du boîtier intéresse le groupe Daher. De contrats en partenariats, la start-up butine progressivement des fleurs toujours plus grandes. Chaque boîtier Traxens est une abeille qui aide à renouveler l’écosystème des containers, en redistribuant à ses clients le miel des data. L’entreprise se gorge en grandit : après son chiffre d’affaires 2016 de 800 000 euros, la somme devrait grimper pour l’exercice 2017. Des prévisions comprises entre 5 et 8 millions d’euros.

Préparez-vous, les abeilles Traxens comptent bien conquérir le monde.

Corentin Fraisse